Rencontres internationales du documentaire de Montréal

en
Billetterie F.A.Q

Chercher par film, nouvelle, numéro de séance, activité ou mots-clés

2 Décembre 2020 Festival

Palmarès de la 23e édition des RIDM

Communiqués

Montréal, le mardi 1er décembre 2020 - Les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) se terminent demain, le mercredi 2 décembre 2020. Le palmarès de cette 23e édition vient tout juste d’être dévoilé lors d’une cérémonie de remise de prix virtuelle, en direct de la page Facebook du festival. 

 

Les RIDM sont fières d’annoncer que tou.te.s les détenteur.trice.s d’un passeport auront la chance de voir ou revoir les 9 films gagnants de cette année, qui seront tous maintenus en ligne exceptionnellement pour souligner la dernière journée de cette édition en ligne couronnée de succès.

 

GRAND PRIX DE LA COMPÉTITION INTERNATIONALE LONGS MÉTRAGES présenté par TV5

Aswang de Alyx Ayn Arumpac (Philippines, Danemark, France, Allemagne)

 

« Le jury a décidé à l’unanimité de couronner un film qui aurait facilement pu exploiter son sujet de manière voyeuriste, mais qui a plutôt choisi de l’aborder avec des images pleines de délicatesse et de compassion, et un montage à la fois brut et sophistiqué. Ce film parvient avec beaucoup d’empathie à témoigner du drame terrible du peuple philippin, qui doit tous les jours faire face à la violence, aux agressions et à la corruption politique. »



PRIX SPÉCIAL DU JURY DE LA COMPÉTITION INTERNATIONALE LONGS MÉTRAGES

IWOW: I Walk on Water de Khalik Allah (États-Unis)

 

« Le jury décerne le Prix spécial du jury à un film qui observe avec tendresse un quartier intense de New York. Ce portrait intime et transcendant dépeint des événements à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du cadre, et évoque tout autant les sujets filmés que la personne qui les filme. On le vit comme une longue session de dub aux échos puissants et magnifiques. »

 

Le jury de la compétition internationale longs métrages était composé de Giona A. Nazzaro (directeur artistique du Festival de Locarno et membre de l’Union italienne des critiques de cinéma), Aonan Yang (producteur, réalisateur et cofondateur de GreenGround Productions et de CineGround Media) et Shengze Zhu (cinéaste et productrice).



GRAND PRIX DE LA COMPÉTITION NATIONALE LONGS MÉTRAGES présenté par Studios St-Antoine

L’Indien malcommode de Michelle Latimer (Canada)

 

« Le Grand Prix revient à un film portant un regard résolument moderne sur l'Histoire, dans lequel la réalisatrice équilibre de manière majestueuse son sujet et une forme artistique audacieuse. Un film qui fait prendre conscience de la multitude d'histoires que les créateur.trice.s autochtones ont à raconter. Une œuvre qui propose un rythme visuel novateur et qui réussit à créer une symphonie de voix frissonnantes. C’est un film qui tend la main et nous incite à agir, en nous demandant d’examiner nos actions passées, présentes et futures. »

 

Une mention spéciale est décernée à L’histoire interdite de Ariel Nasr (Québec).

 

« Nous avons décidé d’accorder exceptionnellement cette année une mention spéciale à un film qui souligne l'importance capitale du patrimoine culturel d'un pays dans la construction de son identité,  comme un acte de résistance aux idéologies extrêmes. Une lettre d’amour haletante à l’Afghanistan et à son héritage cinématographique que nous avons failli perdre pour toujours. En utilisant les images précieuses des archives qui ont survécu à une histoire incroyablement tumultueuse, le film témoigne d’une histoire fascinante qui raconte comment une communauté est parvenue à préserver un héritage historique urgent et fragile. »



PRIX SPÉCIAL DU JURY DE LA COMPÉTITION NATIONALE LONGS MÉTRAGES présenté par PRIM

Prière pour une mitaine perdue de Jean-François Lesage (Québec)

 

« Dans ce film lauréat de la section Prix spécial du Jury, le réalisateur traite avec tendresse et poésie du sujet universel de l'amour et d'appartenance, en assumant une approche artistique audacieuse. Un film construit autour de l’idée de la perte et enrobé dans un noir et blanc qui nous repose, qui nous redonne de l’énergie et de l’espoir, espoir qu’on a tendance à perdre dans ce monde en crise. Un voyage hivernal cousu selon un point du vue doux, ouvert et vulnérable. Une œuvre rare qui nous pousse à prendre un moment de réflexion en utilisant un partage incroyablement souple et généreux. »



PRIX NOUVEAUX REGARDS présenté par Post-Moderne et la Société civile des auteurs multimédia (SCAM)

No Ordinary Man (Un vrai gentleman) de Aisling Chin-Yee et Chase Joynt (Québec)

 

« Le film lauréat de la section Nouveaux regards bouscule les préjugés et les certitudes sur les questions d'identité de genre, entremêlant passé et présent, fiction et réalité, pour convenir que le regard de l'autre sur soi n'a que l'importance qu'on lui accorde. Une histoire puissante de passion et d'acceptation de soi. Utiliser la forme d'un casting est un excellent moyen d'exposer autant de talents transmasculins devant et derrière la caméra. Un documentaire qui révèle une histoire déchirante, qui exhume et met en lumière la carrière brillante d’un musicien injustement oublié. Nous sommes restées étourdies, touchées et inspirées par cette histoire agrippante. »

 

Le jury de la compétition nationale longs métrages était composé de Anna Berthollet (ventes internationales, Lightbox), Sofia Bohdanowicz (cinéaste) et Halima Ouardiri (cinéaste).



PRIX DU MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE INTERNATIONAL

Clean With Me (After Dark) de Gabrielle Stemmer (France)

 

« Parce qu’à travers une enquête à même l’écran, le film imite nos propres errances digitales. Pour la mise en évidence de cette solitude de chaque côté de l’écran ; pour la symbiose de la forme et du sujet ; parce que ce film féministe use astucieusement de légèreté et d’absurde pour nous plonger progressivement au coeur d’une réalité sombre ancrée dans nos choix de société. »

 

PRIX DU MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE NATIONAL présenté par Télé-Québec et SLA Location

Goodnight Goodnight de Mackenzie Reid Rostad (Québec)

 

« Pour la richesse des éléments visuels et sonores habilement montés; pour la cinématographie touchante et intime qui laisse place à l’imaginaire; pour la construction narrative inventive :  un film qui prend les chemins de la science pour traduire la mémoire d’un amour »

 

Le jury des compétitions courts et moyens métrages était composé de Philippe U. del Drago (directeur général et artistique du Festival international du film sur l’art), Xi Feng (monteuse) et Myriam Magassouba (réalisatrice, scénariste et monteuse).

 

PRIX MAGNUS-ISACSSON présenté avec la participation de l’ARRQ, DOC Québec, Funambules Médias, Cinema Politica et Main Film

L’Indien malcommode de Michelle Latimer (Canada)

 

« Pour son point de vue de l’intérieur d’une communauté, sur des enjeux de société contemporains majeurs ; pour sa réalisation maitrisée et son approche narrative authentique ; pour son traitement hybride innovateur et audacieux ; pour son message nécessaire et son pouvoir transformateur, dont nous sommes témoin dans les histoires racontées et en tant que public visionnant le film. »

 

Une mention spéciale est accordée à No Ordinary Man (Un vrai gentleman) de Aisling Chin-Yee et Chase Joynt (Québec).

 

« Pour un film qui nous a bouleversé.e.s par la finesse de sa réalisation, par la force de ses personnages et par son approche innovatrice invitant à engager un dialogue public sur des enjeux historiques et actuels. »

 

Le jury Magnus-Isacsson était composé de Jocelyne Clarke (productrice, réalisatrice et monteuse), Nathalie Bibeau (DOC Québec), Thomas Waugh (Cinema Politica), Miryam Charles (Main Film), Anouk M. Renaud (Funambules Médias) et Garry Beitel (ARRQ).

 

PRIX DU PUBLIC présenté par le Fonds des médias du Canada (NOUS | MADE)

Petite Fille de Sébastien Lifshitz (France)

 

Merci aux partenaires des RIDM

En cette période de grands défis pour les festivals, les RIDM veulent souligner l’appui et le soutien remarquable de ses partenaires : un signe de confiance qui témoigne de la résilience des institutions et de la communauté culturelle, qui a permis d’atteindre et même d’aller au-delà des objectifs de la 23e édition. Merci au ministère de la Culture et des Communications, à la SODEC, au Secrétariat à la région métropolitaine, au Conseil des arts du Canada, à la Ville de Montréal, à Téléfilm Canada, au Conseil des arts de Montréal, au Consulat général de France à Québec, à Bell Média, Canal D, au Fonds des médias du Canada, à Télé-Québec, la CSN, TV5, Radio-Canada, Post-Moderne, la Société civile des auteurs multimédia (SCAM), aux Studios Saint-Antoine, à PRIM, BDO, la Cinémathèque québécoise et au studio Chop Chop. 

 

À propos des RIDM

Seul festival au Québec entièrement dédié au documentaire, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) offrent au public le meilleur du cinéma du réel en rassemblant les grand.e.s cinéastes et les nouveaux talents à découvrir.



La 23e édition des RIDM se termine demain mercredi 2 décembre 2020, à minuit.

Informations : ridm.ca | info@ridm.ca

Facebook - Twitter - Instagram

 

- 30 -

 

PDF

 

Contact : Caroline Rompré | pixelleX communications | 514-778-9294 | caroline@pixellex.ca

Infolettre

Découvrez le meilleur du documentaire, prenez part à nos activités à l’année, et ne manquez rien du festival!

Abonnement à l'infolettre

Découvrez le meilleur du documentaire, prenez part à nos activités à l’année, et ne manquez rien du festival!