Rencontres internationales du documentaire de Montréal

en
BILLETTERIE Mon agenda

Chercher par film, nouvelle, numéro de séance, activité ou mots-clés

16 Novembre 2022 Festival

La grande fête du documentaire débute demain!

La 25e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) débute le jeudi 17 novembre! Le festival se déroule jusqu’au 27 novembre en présence de plusieurs invité·e·s d’ici et de l’international.

Le coup d’envoi du festival sera donné au Cinéma Impérial dès 19 h 30 avec la projection de Rewind & Play du cinéaste français Alain Gomis, présenté avec le soutien du Consulat général de France à Québec. Tout indiqué pour ouvrir cette édition anniversaire, le film célèbre le legs du musicien jazz Thelonious Monk et utilise la puissance du montage pour exposer la fabrication d’un discours colonial à partir d’archives d’une émission de télévision. La projection du film d’ouverture sera précédée du court métrage Des racines nées, réalisé par ALUNAYA dans le cadre de la résidence Regard sur Montréal 2022 du Conseil des arts de Montréal. Le public sera ensuite invité à se déplacer vers la Cinémathèque québécoise, quartier général du festival, pour une soirée festive et musicale.

Films primés à voir en première québécoise

Plusieurs films récompensés internationalement seront présentés pour la première fois au Québec lors des RIDM. Œil d’or du Festival de Cannes et Grand prix du jury documentaire à Sundance, All That Breathes de Shaunak Sen suit deux frères de New Delhi qui se dévouent corps et âme à soigner des oiseaux qui tombent du ciel, affectés par la pollution, dans une clinique installée dans leur sous-sol. Le film sera présenté en première québécoise le vendredi 18 novembre.

Lion d’Or de la Mostra de Venise, All the Beauty and the Bloodshed de Laura Poitras est un récit autour de la photographe Nan Goldin. Se promenant entre le présent et le passé, le film oscille habilement entre le portrait touchant d’une artiste unique et la lutte d’une activiste contre des responsables de la crise des opioïdes. Le film sera présenté pour la première fois au Québec le mardi 22 novembre.

Geographies of Solitude de la canadienne Jacquelyn Mills a remporté trois prix à la Berlinale, deux prix à Hot Docs et un prix au Festival international du film de Vancouver, en plus d’avoir été primé en Corée du Sud, en Italie et au Manitoba. Le film fusionne l’art et la science en s'intéressant au travail de la naturaliste Zoe Lucas, l’une des seules habitantes de l’île-de-Sable, en Nouvelle-Écosse. Il pourra être vu en première québécoise le samedi 19 novembre, en présence de la cinéaste. 

Récemment récompensé du prix du meilleur premier film au Festival international du film documentaire de Jihlava, Jouvencelles de Fanie Pelletier plonge avec sensibilité et poésie dans l’univers virtuel et intime d’adolescent·e·s hyperconnecté·e·s. Il sera projeté le vendredi 18 novembre, en présence de la cinéaste. La séance sera suivie d’un party de lancement à la Cinémathèque québécoise.

Les multiples possibilités du documentaire

On retrouvera la réalisatrice de Jouvencelles, Fanie Pelletier, à la table-ronde sur la création documentaire au cinéma et au théâtre qui suivra la représentation de la pièce Ciseaux du samedi 19 novembre à l’Espace Libre, en formule 5 à 7. Elle s’entretiendra avec Geneviève Labelle et Mélodie Noël Rousseau de la compagnie de création théâtrale Pleurer Dans’ Douche. 

Le film Terra Femme sera projeté avec une narration performée en direct par la cinéaste Courtney Stephens le samedi 19 novembre. En rassemblant et analysant habilement des archives de voyages tournées par des femmes entre les années 1920 et 1950, le film soulève des questions sur la place des femmes dans la société de l’époque et l’existence d’un regard féminin.

Deux œuvres d’une grande liberté, mêlant le fabriqué et le réel, sont à découvrir. Dans À vendredi, Robinson, la réalisatrice Mitra Farahani propose à Jean-Luc Godard et Ebrahim Golestan d’entretenir une correspondance hebdomadaire via courriel, permettant un portrait riche et ludique entre deux figures marquantes du cinéma qui ne se sont jamais rencontrées. Le film sera présenté le samedi 19 novembre7 paysages de Robert Morin sera à voir en première mondiale. Ce plus récent film d'un cinéaste devenu maître dans l'art de brouiller les pistes, dont il est difficile de parler sans affecter le plaisir de découvrir graduellement une œuvre surprenante et maîtrisée, sera projeté en présence du cinéaste le lundi 21 novembre.

Toujours dans cette idée d’explorer les multiples possibilités du documentaire, la Table ronde : au-delà des frontières aura lieu le dimanche 20 novembre. Elle s’articulera autour d’œuvres qui brouillent les frontières entre le documentaire et la fiction. On y retrouvera les cinéastes Morgane Dziurla-Petit (Excess Will Save Us) et Rob Rice (Way Out Ahead of Us) ainsi que la scénariste Teyama Alkamli (Concrete Valley). Il et elles dévoileront les différents processus créatifs derrière leurs œuvres dans une discussion animée par Jason Fox, éditeur à la revue World Records.

Le monde dans tous ses états

Le volet États du monde, présenté en collaboration avec la Confédération des syndicats nationaux (CSN), proposera Chaylla le lundi 21 novembre. Le film suit une jeune femme du nord de la France qui tente de s’émanciper d’une relation conjugale violente et toxique, l’accompagnant sur plusieurs années dans un sinueux trajet vers la justice et la reconstruction personnelle. Les thématiques du film seront abordées en profondeur après la projection lors d’une discussion avec les cinéastes Clara Teper et Paul Pirritano animée par Annick Charette, présidente de la Fédération nationale de la culture et des communications (FNCC-CSN).

La réalité ukrainienne sera abordée à travers quatre films de la programmation. Le vendredi 18 novembre, on pourra voir A House Made of Splinters de Simon Lereng Wilmont, un émouvant portrait d’enfants vivant dans l’est de l’Ukraine. Présentés le samedi 19 novembreOutside de Olha Zhurba documente durant plusieurs années l’adolescence éprouvante d’un jeune ukrainien actif dans les rues de Kyiv durant la révolution du Maïdan, jusqu’à ce qu’il bascule dans une vie de délinquance, et One Day in Ukraine de Volodymyr Tykhyy pose un regard sur de multiples formes de résistance du peuple ukrainien devant l’invasion russe. Le mardi 22 novembre, le court métrage Ptitsa de Alina Maksimenko présente une mère et sa fille confinées ensemble, à Kyiv, pendant la pandémie.

Focus Brésil et programme Vidéo Femmes

Présenté en collaboration avec Olhar de Cinema – Festival Internacional de Curitiba, le programme Focus Brésil offre un aperçu de l’éloquente production documentaire contemporaine du Brésil à travers neuf œuvres. En début de festival, on pourra voir Swing and Sway de Fernanda Pessoa et Chica Barbosa, en présence des réalisatrices le dimanche 20 novembre, dans lequel les deux femmes s’inspirent d’oeuvres expérimentales pour correspondre, en pleine pandémie, entre le Brésil et les États-Unis. Présenté le lundi 21 novembreCavalo de Rafhael Barbosa et Werner Salles Bagetti se situe entre le documentaire, la performance et la fiction, pour capter la mémoire et la culture africaine qui s'inscrit dans les corps de sept jeunes artistes en processus de création.

Fondé en 1973, Vidéo Femmes est devenu un incontournable de la scène artistique féministe québécoise avec un catalogue de plus de 400 œuvres. Pour lancer ce volet, les RIDM présenteront un programme double le dimanche 20 novembre, en présence de Nicole Giguère, Lynda Roy et Johanne Fournier. On y retrouvera Vidéo Femmes par Vidéo Femmes de Nicole Giguère et Lynda Roy, qui revient sur les débuts du collectif, précédé de C'est une bonne journée de Johanne Fournier et Françoise Dugré, un court récit déconstruit sur la dépression et la santé mentale des femmes. Le lundi 21 novembre, place à Une nef... et ses sorcières, dans lequel Hélène Roy témoigne du processus de création de la pièce de théâtre féministe La nef des sorcières. La projection sera suivie d’une discussion avec Helen Doyle, Nathalie Roy et l’écrivaine Nicole Brossard. 

Courts et moyens métrages en compétition

La 25e édition des RIDM est une excellente opportunité pour échanger sur les multiples aspects du documentaire. Pour chacun des sept blocs de programmation de courts et moyens métrages, au moins un·e cinéaste sera sur place pour discuter avec le public suite à la séance. Virgile Ratelle sera présent pour discuter de son film Summer Nights, qui capture la candeur des nuits estivales adolescentes. Natalie Murao accompagnera Blue Garden, dans lequel elle questionne son grand-père sur son expérience dans un camp de détenus en Colombie-Britannique pendant la Deuxième Guerre mondiale. Simon Plouffe viendra présenter Forêts, qui révèle des récits innus enracinés dans les forêts disparues après la construction d’un barrage en territoires non cédés. Félix Lamarche se joindra aux séances de Le chant de la nuit, qui s’intéresse à une dame âgée qui choisit de recevoir l’aide médicale à mourir à la maison. 

Nicolas Lachapelle échangera avec le public autour de Zug Island, qui dresse le portrait d’une communauté affectée par la pollution industrielle et sonore. Change of Scenery, dans lequel Noa Blanche Beschorner plonge dans la mémoire de l’ancienne République démocratique allemande, où sa tante a vécu autrefois, sera projeté en présence de la réalisatrice. Sarah Seené et Maxime Corbeil-Perron entreront en conversation avec les cinéphiles autour de Le spectre visible, une œuvre sur des survivant·e·s de l’impact de la foudre. Pablo Alvarez-Mesa se joindra à la première projection de Infinite Distances, une immersion auditive dans laquelle plusieurs messages laissés sur un répondeur se succèdent de façon à créer une polyphonie de voix et d’émotions, et Carlos Ferrand sera des séances de Mecánicos piratas de Lima, un court métrage réalisé à partir d’images super 8 tournées il y a plus de 45 ans, qui propose un voyage dans un passé intemporel, empreint de poésie.

La soirée de la relève Radio-Canada sera de retour le dimanche 20 novembre. Elle permettra de découvrir des courts métrages documentaires de cinéastes de la relève québécoise. Une occasion unique pour le grand public d’apprécier les réalisations des voix d’aujourd’hui et de demain. Les six films finalistes cette année sont Accordez-moi votre confiance de Isabelle KanapéAgonie de Arnaud BeaudouxCorrespondance de Laurence LyNDDJ (Notre-Dame-du-Jambon) de Grace Singh et Sita SinghSurface de Adèle Foglia et Tio Kevin de Kayla Fragman.

Infolettre

Découvrez le meilleur du documentaire, prenez part à nos activités à l’année, et ne manquez rien du festival!

Abonnement à l'infolettre

Découvrez le meilleur du documentaire, prenez part à nos activités à l’année, et ne manquez rien du festival!